Syndicat d’Aménagement Rural des cantons de Château-Renard et Courtenay

Le S.A.R. publie des documents qui permettent de s’informer sur le fonctionnement du service, les équipements mis à disposition et les consignes à respecter en matières de collecte des ordures ménagères, tri sélectif et déchèteries.

Les missions du SPANC

Les missions du SPANC ont été redéfinies précisément par l’arrêté du 27 avril 2012 (modifiant l’arrêté du 7 septembre 2009). Son rôle principal consiste à contrôler les dispositifs d’assainissement individuel neufs ou existants. Ce contrôle vise à vérifier que les installations d’assainissement non collectif ne portent pas atteinte à la salubrité publique, ni à la sécurité des personnes, et permettent la préservation de la qualité des eaux superficielles et souterraines, en identifiant d’éventuels risques environnementaux ou sanitaires liés à la conception, à l’exécution, au fonctionnement, à l’état ou à l’entretien des installations.

  1. La vérification de la conception et de l’exécution des ouvrages pour les installations neuves ou réhabilitées

Cette mission est découpée en deux contrôles.

Le contrôle de conception et d’implantation : il vise à valider l’adaptation d’un dispositif d’assainissement projetée aux contraintes liées à la configuration de la parcelle (surface, nature du sol, pentes, présence d’un puit…), au type de logement (nombre de pièces principales) et aux prescriptions techniques applicables aux systèmes d’assainissement non collectif définies par l’arrêté du 7 septembre 2009.

Le contrôle de bonne exécution : il a pour but de vérifier que les éléments retenus par le propriétaire et acceptés par le service lors du contrôle de conception et d’implantation sont bien respectés lors de la réalisation du dispositif d’assainissement. Ce contrôle fait l’objet d’un ou plusieurs déplacements sur le terrain pendant les travaux.

Ces deux contrôles font l’objet de comptes rendus donnant d’une part la validation du projet et d’autre part le certificat de bonne exécution des travaux.

  1. La vérification périodique du bon fonctionnement et de l’entretien des installations pour les installations existantes

Cette mission est également découpée en deux contrôles mais qui sont réalisés simultanément. Elle a lieu tous les dix ans maximum.

Le contrôle périodique de bon fonctionnement : il permet d’examiner le bon état des ouvrages, de leur ventilation et de leur accessibilité et de vérifier le bon écoulement des effluents sur tous les éléments du dispositif.

Le contrôle de l’entretien : il a pour objet de vérifier la réalisation régulière des opérations d’entretien des ouvrages de prétraitement (notamment la vidange de la fosse septique ou fosse toutes eaux) ainsi que la destination des matières vidangées.

Ce contrôle fait également l’objet d’un rapport envoyé au propriétaire de l’installation. Ce dernier comporte des préconisations en termes de travaux ou d’entretien pour améliorer le fonctionnement de l’installation.

  1. La vérification du bon fonctionnement et de l’entretien des installations pour les installations existantes dans le cadre d’une vente

Depuis le premier janvier 2011, en cas de vente, le vendeur doit fournir à l’acquéreur un rapport du Spanc (contrôle de bon fonctionnement et d’entretien) datant de moins de 3 ans. Pour les installations qui n’ont pas été contrôlées dans ce délai, une nouvelle visite est nécessaire.
Ce contrôle fait l’objet d’un rapport envoyé au propriétaire de l’installation. Ce dernier comporte des préconisations en termes de travaux ou d’entretien pour améliorer le fonctionnement de l’installation. En cas de nouveau contrôle, la prestation est facturée ponctuellement après sa réalisation au propriétaire de l’installation (vendeur).

  1. Autres missions

En plus de ces missions de contrôles, le technicien du SPANC est l’interlocuteur privilégié des usagers du service pour les informer, les assister et les conseiller dans leur projet.

Un règlement du service est à la disposition du public sur le site internet du Syndicat d’Aménagement Rural des Cantons de Château Renard et de Courtenay (SAR) ou sur simple demande au service. Il décrit précisément toutes les obligations du SPANC et des usagers pour le bon fonctionnement d’un assainissement autonome.

Sondage sur les services du S.A.R. - Compte-rendu synthétique

123 habitants ont donné leurs avis sur les services du S.A.R…

Les services de collecte

Satisfaction des services : 89%

Les trois raisons principales de l’insatisfaction des sondés :

Le compostage

Possession d’un composteur à domicile : 58%

Type de composteur : 41% en plastique, 31% en bois, 28% autres ou fait-maison

Nombre de composteurs : 1 à 2 maximum

Valorisation des déchets sans composteur (animaux ; mulching ; compost au sol) : 14 %

Soit au total, 72% des sondés qui valorisent ses déchets fermentescibles

Raisons du non-compostage : pas de jardin, personne seule, pas de composteur, le compost attire les rongeurs, réalisation de l’entretien du jardin par un prestataire, dépôt des déchets verts en déchèterie, pas de création de potager.

Le tri sélectif

La principale remarque sur les points tri est le manque de propreté (dépôt au sol, éclat de verre)

Les déchèteries

Insatisfaction sur les informations en déchèteries : 7% des personnes interrogées ont indiqué que les consignes n’étaient pas explicites, compréhensibles sur les déchets refusés.

Remarques sur les déchèteries :

Les autres remarques concernent l’accessibilité, le manque de civisme des administrés envers les agents de déchèterie, l’organisation des points tri et l’amélioration du site par rapport aux années précédentes.

Les moyens de contact et d’informations

Raisons de votre contact :

16% des sondés ont des interrogations sur le traitement de leurs déchets. Nous avons donc listé des réponses selon vos attentes, disponibles dans le compte-rendu complet du sondage.

Les remarques libres

Vous êtes nombreux à nous avoir communiqué des remarques variées sur les services. Voici les grandes catégories :

Où vont vos déchets recyclables ?

Rendez-vous dans la rubrique “Trier/Recycler”, patientez quelques instants et découvrez en bas de votre page notre nouveau module.

Vous pourrez connaitre la destination de vos déchets recyclables pour le territoire du S.A.R…

Comment utiliser le module ?
Laissez le apparaitre en bas de votre écran puis glissez votre souris sur ce nouvel interface afin de charger et dérouler la fenêtre. Par la suite, vous aurez simplement à cliquer sur la première petite flèche de couleur verte en bas à droite afin d’obtenir toutes les informations.
A la fin du diaporama, vous aurez la possibilité de vous rendre sur le site officiel d’Eco-emballages.

Guide du Tri

Ceci est la version HTML du fichier http://www.lasellesurlebied.fr/IMG/pdf/guide_du_tri_2016.pdf. Lorsque Google explore le Web, il crée automatiquement une version HTML des documents récupérés.
Astuce : Pour trouver rapidement votre terme de recherche sur cette page, appuyez sur Ctrl+F ou sur ⌘+F (Mac), puis utilisez la barre de recherche.
Page 1
1EDITION 2016
Page 2
ORDURES MÉNAGÈRESVos ordures ménagères etemballages ménagers souillésdoivent être mis en sac, puis jetésdans votre poubelle habituelle.Un doute ? Jeter l’emballage avecles ordures ménagères.VOS ÉQUIPEMENTSÀ CHAQUE DÉCHET, SA COULEUR…2TRI SELECTIFDes points d’apport volontaire sont mis à votre disposition, dansvotre commune, pour la collecte des emballages ménagers recyclables.
Page 3
3Les bouteilles et potsdoivent être mis sans bouchon,ni couvercle, ni capsule.Le verrese recycleà l’infini.LE VERREDÉCHETS NON RECYCLABLESà jeter en déchèteriePots de fleursVaisselle, faïence,porcelaineCasserolesvitrocéramiqueAmpoules électriqueset halogènesLes pots etles bocauxLes bouteilles
Page 4
4Les flacons deproduits ménagersLes bouteilles d’eau, de soda, de lait,et les petits cubitainersLes flacons deproduits de toiletteLes boîtes etsuremballages en cartonLes briquesalimentairesLes boîtes de conserve et lescannettes, les aérosols et les bidonsLE BONGESTELes bouteilles d’huileet condimentsNouveau
Page 5
5Afin de faciliter le tri sur lachaîne de tri, il est important de nepas emboîter les emballages lesuns dans les autres.Pour gagner de la place, pensez àaplatir vos bouteilles, briquesalimentaires, cartonettes, etc…Tous les emballages et contenantsdoivent impérativement être vidésavant d’être jetés dans les colonnes.LES EMBALLAGESDÉCHETS NON RECYCLABLESBoîtes contenant desrestesCouchesculottesMédicamentsSeringues
Page 6
LE PAPIERDÉCHETS NON RECYCLABLESà jeter dans votre poubelle habituelleEnveloppes kraftClasseurs, couverturesrigides ou plastiques6Les journaux, magazines, prospectus,enveloppes blanches et les papiersLes enveloppes blanchesavec et sans fenêtre sont acceptées,ainsi que les annuaires et les catalogues.Les enveloppes kraft et le papierpeint sont refusés.Les journaux-magazines sont à jetersans film plastique.Films plastiquesdes journaux-magazinesPapier peint, essuie-tout, Kleenex
Page 7
7LES AMPOULESLes ampoules qui se recyclentLes ampoules qui se recyclent ont des formes très variables, maisportent toutes le symbole « poubelle barrée », signifiant qu’ellesne doivent pas être jetées avec les ordures ménagères, ni dansle conteneur à verre.Ampoules fluo-compactesAmpoules LEDAutres ampoules
Page 8
8Où déposer vos ampoules usagées ?Sinon, tout magasin qui vend des ampoules a l’obligation de reprendre lesampoules usagées de ses clients (commerce de proximité, grande surface, maga-sin de bricolage, etc.).Déposer vos ampoules en déchèterieDes conteneursà ampoulesQue deviennent vos ampoules usagées ?Les ampoules sont prises en charge par Récylum,l’éco-organisme à but non lucratif qui organise la collecte et lerecyclage des ampoules usagées en France.La collecte et le recyclage des ampoules sont intégralementfinancés par l’éco-contribution que chacun paye en achetantune ampoule neuve. Les ampoules se recyclent à plus de 90%de leur poids.LES AMPOULES SE RECYCLENT À PLUS DE 90% DE LEUR POIDS
Page 9
9LES DÉCHETS SPECIFIQUESDES MENAGESDepuis 2014, le S.A.R. a mis enplace un point de collecte dédiéaux déchets spécifiques desménages (Filière Eco DDS).A quoi correspondent ces déchets ?Où sont les points de collecte ?Pourquoi les différencier des or-dures ménagères ou de la collectesélective ?A quoi correspondent les déchets spécifiques des ménages (Eco-DDS) ?Ce sont tous les produits, utilisés par les ménages, uniquement issus des catégoriessuivantes :Bricolage et décorationPeinture, vernis, white-spirit, lasure,pigments de couleurs, enduit, colle, mastic, résine,mousse expansive, parraffine, antirouille, décapant,solvant et diluant, vaseline, essence de térébentine,acétone.Chauffage, cheminée etbarbecueCombustible liquides et recharges, allume-feu,nettoyant cheminées, alcool à brûler, produit pourramoner les cheminées.Entretien spécifique dela maisonDéboucheur de canalisations, ammoniaque, soude,eau oxygénée, acides, décapant four, répulsif ouappât, imperméabilisant, insecticide, raticide, produitde traitement des matériaux.Entretien de la piscineChlore, désinfectant de piscine.Entretien du véhiculeAntigel, filtre à huile de voitures, polish,liquide de dégivrage, liquide de refroidissement,anti-goudron.JardinageEngrais non organique, anti-mousses,herbicide, fongicide.Les déchetsdes professionnelsne sont pas concernés.
Page 10
10Pourquoi séparer ces déchets ?Certains de ces déchets peuvent avoir un impact négatif sur la santé etl’environnement, s’ils ne sont pas correctement traités.En les triant, nous évitons de polluer les sols mais également les autresdéchets, ordures ménagères, colonnes de tri.Ces produits ont une collecte et un traitement spécifique qu’ils soient vides,souillés ou avec un reste de contenu.Mis en contact, certains produits peuvent constituer un risque d’incompatibilité etengendrer de graves conséquences (incendie, brûlure…).Où les déposer ?Les déchets spécifiques ne vont ni à lapoubelle, ni dans les canalisations.Ils doivent être apportés en déchèterie,si possible dans leurs emballages d’origine.Vous pouvez déposer vos déchetsdans les points de collecte dédiésà l’aide du gardien de déchèterie.CONSEILS SUPPLÉMENTAIRESSi vous n’avez plus l’emballage d’origine, pensez à étiqueter vos produits en yindiquant, au minimum, le nom du produit que l’emballage contient ou à contenu.Ajoutez les logos ou descriptifs du contenant si vous disposez de ces informations.
Page 11
LE SAVIEZ-VOUS ?Pourquoi ne recycle-t-on pas les sacset les suremballages en plastique ?Les sacs et les suremballages sont fabriqués avec des plastiques si fins,qu’il vaut mieux les incinérer pour en récupérer l’énergie.Que faire des cartons volumineux ?Les cartons volumineux (type emballage de meuble) doivent être amenés pliésà la déchèterie. Ils ne doivent pas être jetés dans les ordures ménagères.Faut-il laver les emballages ?NON : Il suffit de bien les vider ou les racler pour qu’ils ne salissent pasles autres emballages. Il est inutile de les laver car l’eau consommée doitêtre ensuite… traitée.Que signifie le point vert Éco-Emballages ?Ce sigle indique que l’industriel qui a fabriqué le produit participefinancièrement à la valorisation et donc au recyclage des emballages ménagers.Il ne signifie pas que l’emballage qui le porte est recyclable.UN DOUTE ? UNE QUESTION ?Pour répondre à toutes vos questions,n’hésitez pas à nous contacter !Par téléphone au 02 38 95 27 65ou par mail : contact@sar45.fr11
Page 12
12Photos : ©P.Desgrieux / PhotothèqueEco-Emballages • Graphisme, illustrations : www.snzd.com• Impression: ImprimerieLeloupMEMO PRATIQUESyndicat d’Aménagement Rural505, chemin des Comtois - 45220 ChuellesTél. : 02 38 95 27 65 - Fax : 02 38 97 99 55E-mail : contact@sar45.frSite web : www.sar45.frOrdures ménagèresCollecte de la poubelle normaleVos déchets quotidiens qui ne vontni dans les colonnes de tri, ni à la déchèterie.MATINSOIRLUNDIMARDIMERCREDIJEUDIVENDREDISt Loup-d’OrdonBazoches-sur-le BetzPers-en-GâtinaisLa Selle-sur-le-BiedMérinvilleErvauvilleFoucherollesSt-Hilaire-les-AndrésisSt-Loup-de-GonoisCourtemaux ChantecoqCourtenayMontcorbonDouchyChuellesTriguèresChâteau-RenardMelleroyGy-les-NonainsSt-Germain-des-PrésSt-Firmin-des-BoisLa-Selle-en-HermoyLouzouerThoraillesLa Chapelle-St-SépulcreLa Selle-sur-le BiedCourtenayChâteau-RenardDéchèteriesCHATEAU-RENARDAvenue Charles Roux06 79 20 89 83COURTENAYZone industrielle de la Plaine du Luteau06 75 22 23 16LA SELLE-SUR-LE-BIEDLieu-dit « Les Glands »sur la route de Mérinville06 75 22 22 46

Tri sélectif

Tri sélectif emballages


Découvrez la liste des déchets recyclables à mettre dans les poubelles de tri jaune.

Tri sélectif papier


Tous les papiers sont-ils recyclables ? Venez le découvrir dans cet article…

Tri sélectif verre


Le verre se recycle depuis des années. Mais savez-vous si le verre de table est accepté ? Découvrez la réponse dans l’article suivant.

Centre de tri

Une fois déposés dans les colonnes de tri, les déchets recyclables sont acheminés au centre de tri. Découvrez ce que deviennent vos déchets après avoir été triés à la maison.

Les astuces de Théo’Tri

Théo vous présente des astuces pour réduire vos déchets, car le meilleur déchet est celui que l’ont ne produit pas !

Composter ses déchets verts

Principe du compost

Le compost est produit grâce à la décomposition de vos déchets :

de jardin (mauvaises herbes, tonte de pelouse, feuilles, fleurs fanées…)
de cuisine (épluchures, coquilles d’œufs, marc de café …)
et de maison (mouchoirs en papier, essuie-tout, journaux…).

Utilité du compost


2 modèles disponibles

Acquérir un composteur

Pour disposer d’un composteur individuel, il vous suffit de nous renvoyer la fiche d’intention d’achat complétée. Vos coordonnées nous permettent de vous recontacter pour vous livrer le composteur. Vous recevrez par la suite une demande de paiement, dont il faudra vous acquitter auprès du Trésor Public.

Collecte des ordures ménagères

Seules les ordures ménagères sont collectées à domicile.

Jours de collecte des ordures ménagères

Retrouvez les prochaines dates de collecte, en cliquant sur votre commune :

Après un jour férié, les collectes sont décalées au lendemain.
Si 2 jours fériés se suivent, le deuxième jour est travaillé. Les collectes ne sont décalées que d’une journée.
Reportez-vous aux prochaines dates de collectes indiquées sur ce site pour votre commune.

Nous vous rappelons que les dépôts sauvages, sont punis par la loi.

Déchèteries

L’accès aux déchèteries est réservé aux habitants des communes des cantons de Courtenay et Château-Renard.
Il est gratuit pour les particuliers.

Collectedechets
Déchèterie de Château Renard
06 79 20 89 83Avenue Charles Roux45220 Château RenardEn savoir plusCollectedechets
Déchèterie de La Selle sur le Bied
06 75 22 22 46Lieu-dit « Les Glands »sur la route de Mérinville45210 La Selle sur le BiedEn savoir plusCollectedechets
Déchèterie de Courtenay
06 75 22 23 16Zone industrielle de la Plaine du Luteau45320 CourtenayEn savoir plus
Horaires d’ouverture des 3 déchèteries
Du lundi au samedi : 9h-12h / 13h30-17h30

Avant de vous déplacer, pensez aux jours fériés.

Les déchèteries sont fermées les dimanches et jours fériés.

Conditions d’accès
La quantité d’apport en déchèterie pour les particuliers est limitée à 1m3, par jour, par foyer.

Les professionnels ont des conditions d’accès spécifiques à respecter.

Les lampes aussi se trient et se recyclent

Les lampes qui se recyclent

Les lampes qui se recyclent ont des formes très variables, mais elles portent toutes le symbole « poubelle barrée », signifiant qu’elles ne doivent pas être jetées avec les ordures ménagères, ni dans le conteneur à verre.

Lampes fluo-compactes

Lampes LED

Autres lampes

Où déposer vos lampes usagées ?

Déposez vos lampes en déchèterie : Adresses et coordonnées des déchèteries ici.

Les conteneurs à lampes

Rapportez vos lampes en magasin : tout magasin qui vend des lampes a l’obligation de reprendre les lampes usagées de ses clients (commerce de proximité, grande surface, magasin de bricolage, etc.).
Voir les points de collecte les plus proches de chez vous ici.

Que deviennent vos lampes usagées ?

Les lampes sont prises en charge par Récylum, l’éco-organisme à but non lucratif qui organise la collecte et le recyclage des lampes usagées en France.
La collecte et le recyclage des lampes sont intégralement financés par l’éco-contribution que chacun paye en achetant une lampe neuve.
Les lampes se recyclent à plus de 90% de leur poids.

Les Déchets Spécifiques des ménages

Depuis 2014, le S.A.R. a mis en place un point de collecte dédié aux déchets spécifiques des ménages (Filière Eco DDS). A quoi correspondent ces déchets ? Où sont les points de collecte ? Pourquoi les différencier des ordures ménagères ou de la collecte sélective ?

A quoi correspondent les déchets spécifiques des ménages (Eco-DDS) ?

Ce sont tous les produits, utilisés par les ménages, uniquement issus des catégories suivantes

Pourquoi séparer ces déchets ?

Certains de ces déchets peuvent avoir un impact négatif sur la santé et l’environnement, s’ils ne sont pas correctement traités.

En les triant, nous évitons de polluer les sols mais également les autres déchets, ordures ménagères, colonnes de tri.

Ces produits ont une collecte et un traitement spécifique qu’ils soient vides, souillés ou avec un reste de contenu.

Mis en contact, certains produits peuvent constituer un risque d’incompatibilité et engendrer de graves conséquences (incendie, brûlure…).

Où les déposer ?

Les déchèteries sont à votre disposition pour la récupération de ce type de déchets.
Coordonnées et horaires des déchèteries ici.

Vous pourrez désposer vos déchets dans les points de collecte dédiés à l’aide du gardien de déchèterie.

CONSEILS SUPPLÉMENTAIRES

Les déchets spécifiques ne vont ni à la poubelle, ni dans les canalisations. Ils doivent être apportés en déchèterie, si possible dans leurs emballages d’origine.

Si vous n’avez plus l’emballage d’origine, pensez à étiqueter vos produits en y indiquant, au minimum, le nom du produit que l’emballage contient ou à contenu. Ajoutez les logos ou descriptifs du contenant si vous disposez de ces informations.

Les installations neuves ou à réhabiliter

DÉMARCHE À SUIVRE POUR LA MISE EN PLACE D’UNE INSTALLATION D’ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

Vous avez décidé de créer un système d’assainissement autonome dans le cadre d’une demande d’urbanisme (permis de construire, déclaration de travaux) ou vous souhaitez réhabiliter un système existant mais non conforme sur un secteur non desservi par l’assainissement collectif vous devez suivre la démarche suivante :

1re étape
Vous devez retirer au bureau du SPANC ou télécharger sur le site du SPANC un formulaire de demande de mise en place d’un dispositif d’assainissement non collectif. Les pièces à fournir impérativement à votre demande sont indiquées sur la 1re page du formulaire avec notamment la réalisation d’une étude de sol et du dispositif à la parcelle par un bureau d’études*.

*Liste non exhaustive des bureaux d’études réalisant les études de sol et du dispositif

2e étape
Vous devez déposer le dossier (étude de sol comprise) au SPANC qui analysera le projet pour donner un avis technique. Il s’agit du « contrôle de conception ». Le rapport sera édité dans un délai de 15 jours ouvrés après la réception du dossier.

Vous ne devez en aucun cas entreprendre l’installation de votre dispositif d’assainissement individuel avant d’avoir reçu ce rapport avec un avis favorable ou favorable avec réserve(s).

3e étape
Après avoir reçu le rapport « contrôle de conception » du Spanc avec avis favorable ou avis favorable avec réserves, vous pouvez entreprendre vos travaux soit vous-même ou soit par une entreprise spécialisée tout en respectant les préconisations du service ainsi que la réglementation en vigueur.
Vous devez prévenir le SPANC au moins 4 jours avant le début des travaux pour convenir d’une date de passage du technicien SPANC pour le contrôle de réalisation des travaux d’assainissement non collectif.

4e étape
A l’issue du contrôle sur site, un avis sera donné par le technicien Spanc :
• Favorable
• Favorable aves réserve(s)
• Défavorable

Les réserves éventuellement émises ne doivent pas avoir pour effet de remettre en cause l’ensemble de la réalisation mais ne peuvent porter que sur des points mineurs. Dans le cas contraire, l’avis doit être défavorable. L’avis réservé ou défavorable doit être motivé.
Un rapport comprenant l’avis technique sur l’exécution des travaux relatifs au dispositif d’assainissement non collectif sera édité dans un délai de 15 jours et envoyé au propriétaire.